Archives par mot-clé : mal

Avoir la peau du mal

« Cet été, c’est décidé ,j’écris ! » me suis-je dis en début d’année. J’ai eu l’idée de cette série de billets au mois de juillet… Mais où est passé le mois de juillet ?!?  Nous voici en Aout, le soleil caresse notre peau…

via GIPHY

…. justement, il y a quelques semaines un billet du carnet La peau-palimpseste évoquait l’article  « Dermatologic Features of Classic Movie Villains : The Face of Evil »  écrit en 2017 par 3 médecins,  Julie Amthor Croley,  Vail Reese et  Richard F. Wagner Jr.  Comme le remarque Clémence Mesnier dans son billet, « La peau figure la dichotomie entre le bien et le mal ; le stigmates tégumentaires sont des preuves visuelles, visibles, de l’ignominie morale. »  Ca m’a donné l’idée d’une série de billets sur la peau du mal.

Continuer la lecture de Avoir la peau du mal

L’homme est un zombie comme les autres (1)

life-940427_1920Le 1er avril dernier, Alexander Burns, qualifiait Donald Trump de candidat zombie dans un article publié dans le New York Times.  Cette référence à une créature de fiction morte-vivante  pour qualifier un être humain réel et vivant est loin d’être isolée.

En février 2016, dans le Monde diplomatique,  Frédéric Lordon comparait les classes populaires a des   » morts mal tués et mal enterrés » dont on sait bien que le problème est alors « qu’ils reviennent »  toujours,  chômeurs et actifs précaires formant « une sacrée armée de zombies« .

Qu’est-ce que l’usage de la figure imaginaire du zombie permet de qualifier dans notre société ? La question fera l’objet de plusieurs posts (parce que j’écris lentement mais que je peux vous assommer vite). Commençons par prendre les choses sous l’angle du rapport entre puissance et fragilité. L’homme zombie tiendrait sa puissance comme sa faiblesse du fait qu’il ne s’arrête jamais, que cela lui permette de tout terrasser sur son passage comme Donald Trump ou d’être terrassé par la répétition sans fin de son quotidien comme le chômeur.

Continuer la lecture de L’homme est un zombie comme les autres (1)

Le monstre : être étranger et familier

280px-Frankenstein's_monster_(Boris_Karloff)
source : wikipedia

François Chobeaux rappelle en introduction de son article sur la normalité des monstres, les termes par lesquels la presse et l’opinion publique qualifièrent Mohamed Merah en mars 2012 et  Anders Breivik en juillet 2011, « monstre« , « en dehors de l’humanité« .

Lorsqu’un homme perpètre un acte terrifiant d’autres hommes, ces derniers le qualifie de monstre, indiquant par là que l’acte comme l’homme qui l’a commis défient notre compréhension, nous sont étrangers.

Continuer la lecture de Le monstre : être étranger et familier