Archives par mot-clé : maison hantée

Avant d’entrer

« Au XIXe siècle, les maisons sont des lieux privilégiés de hantise et de rencontre avec les fantômes et autres âmes errantes, là où autrefois ceux-ci hantaient peut-être surtout les bois, les montagnes, les marais. » 

Gallard, Sauget, 2017, 26

Nous avons cheminé depuis la forêt, en évitant les montagnes mais pas les marais, la maison, que nous apercevions au loin, se dresse maintenant devant nous. Nous commencerons par en passer le petit portillon pour nous balader dans le jardin où nous attendent des extra-terrestres… mais ça c’est pour la prochaine fois. Aujourd’hui nous voulions vous livrer quelques considérations avant d’entrer. 

Continuer la lecture de Avant d’entrer

Home, sweet Home

Une série de billets proposée par Elvire Bornand et Emeline Brulé

L’expression « Home, sweet Home » renvoyant à la douceur du foyer qui nait dans les pays anglophones au XIX° siècle, le siècle où la maison s’impose dans l’imaginaire bourgeois. La notion d’intérieur (Lerichomme, 2014), qui marque une séparation nette entre espace public et espace privé suit l’essor de la société industrielle et est marquée par la notion de confort, à laquelle renvoie en partie le « Home, sweet Home ».

Cet univers douillet est approprié au XIX° siècle par les vivants comme par les morts. Si c’est en France que se forgent à la fois le mot et la doctrine spirites, c’est aux Etats-Unis que le motif de la maison hantée va se développer et prospérer. 

« (…) a minor motif in a literary subgenre has become, in contemporary popular American culture, a staple of children’s literature, a feature of Halloween, a classic attraction of many theme parks, an established form of tourism, and a central figure in Hollywood thrillers and horror films alike. » (Michlin, 2012, 1).

Continuer la lecture de Home, sweet Home