Veille 17/52 : horreur noire

Horror noire est au départ un livre publié en 2011 par le Dr. Robin R. Means Coleman, professeure en communication à l’université du Michigan. Il a fait l’objet d’un documentaire diffusé en ligne par la plateforme Shudder aux Etats-Unis, Horror Noire : A History of Black Horror (Xavier Burgin, 2019).

Bande annonce du documentaire Horror noire

Le succès public et critique de Get Out (Jordan Peel, 2017) a certainement facilité la production du documentaire en rappelant que le genre horrifique a été souvent porteur d’une critique sociale.

The Take 2017

Au moment où sortait Horror Noire aux Etats-Unis, sortait en France un beau coffret consacré à Candyman (Bernard Rose, 1992). Ce film associait le thème de l’esclavage aux questions de la pauvreté et de la violence dans les quartiers pauvres urbains tout en mettant en scène un monstre très marquant, à la peau noire.

Bande annonce Candyman, 1992

Les films d’horreur ont produit des discours sur les notions de genre et de race comme le rappelle Ashlee Blackwell, autrice d’un blog consacrée aux femmes noires dans les films d’horreur, Graveyard Shift Sisters, et co-productrice du documentaire Horror noire.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.