Veille 9/52 Glané de ci de là

Avec deux articles à rendre, les cours et un gros projet en cours, bah, j’ai pas vraiment eu le temps de réfléchir à ma veille de la semaine. Mon premier pari de publication étant celui de la régularité, je vais le tenir en publiant un billet ce dimanche. Il recense tout ce à quoi j’aurais aimé m’intéresser cette semaine.

Sauve qui peut (la survie) est le titre d’un épisode de La suite dans les idées (France Culture) diffusée le 2 mars 2019. Evidemment, moi je vois le titre passer sur Twitter je me dis : “des ZOMBIES, des METEORITES, des Aliens, bref LA MORT DU MONDE”. Eh ben pas du tout, c’est de la survie du cinéma à l’ère numérique dont il est question. Je n’avais pas du tout pensé que le numérique et l’IA menaçaient le cinéma. Il s’avère que l’interrogation porte surtout sur la manière dont la machine affecte la pensée.

J’ai été beaucoup plus intéressée à la manière dont nos rêves affectaient nos pensées et nous faisaient voyager… vers l’île des morts. Cette semaine ALT 236 a sorti le premier épisode de Maelstrom, intitulé L’appel. Le processus de narration m’a fait beaucoup pensé au travail de Chris Marker.

Alt 236, 26 février 2019

C’est la première fois que la chaîne diffuse un contenu de fiction. On y trouve d’habitude des analyses d’oeuvres fantastiques et de S-F qui ont en commun d’accorder une grande place à la création de mondes, d’univers, particuliers. D’ailleurs, cette notion d’immersion est très présente dans Maelstrom. Pour vous donner une idée de ces contenus, voici une vidéo de la série Stendhal Syndrome intitulé “La fenêtre des possibles”, qui peut faire écho au questionnement sur les productions numériques de l’épisode de La suite dans les idées évoqué plus haut.

Atl 236, 11 juillet 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.