Veille 2/52 2019

Conclusion

Le site Gizmodo consacre un billet aux saga qui prendront fin en 2019. Petit point calendrier de quelques unes de ces fins annoncées.

En janvier, Gotham (2014-2019, Bruno Heller) revient pour sa cinquième et dernière saison et on devrait y voir Bruce Wayne devenir Batman.

Gotham, bande annonce saison 5

En avril débutera la huitième et dernière saison de Game of Thrones.(2012-2019, David Benioff, D.B. Weiss). “Spinoffs are coming” comme l’indique Gizmodo.

Toujours en avril, ce sera la fin du cycle du Marvel Cinematic Universe commencé avec le premier Iron Man (2008, Jon Favreau) et qui se terminera avec le bien nommé Avengers : Endgame (Anthony Russo, Joe Russo, 2019).  La relève ne tardera pas à venir avec dés juillet la sortie de Spider-Man : far from Home (John Watts, 2019) car dans les comics on meurt jamais bien longtemps.

Selon les infos de Gizmodo, non confirmées par la Fox, la franchise X-Men devrait également s’achevée avec deux films Dark Phoenix (Simon Kinberg, 2019)en juin et New Mutants (Josh Boone, 2019) en aout. Disney ayant racheté la Fox et donc les droits des X-Men, ces derniers ne devraient pas tarder ensuite à faire un come-back incarnés par de nouveaux acteurs jeunes et fringuants dans le Marvel Cinematic Universe.

En décembre 2019 ce sera la fin de la saga Skywalker avec l’épisode IX de Star Wars. Mais d’autres épisodes de Star wars suivront, faut pas Disneyconner.

Seconde saison

The Punisher (2017-,  Steve Lightfoot) revient sur Netflix le 18 janvier. L’arrivée de la seconde saison a fait l’objet d’une forte promotion sur les réseaux sociaux. Ce sera très certainement la dernière saison, avant une potentielle résurrection sur la future plateforme Disney.

Sur des rails

Grace Lee propose sur sa chaîne You Tube What’s so Great About That? des analyses d’oeuvres et de tropes de fictions. Elle s’est récemment intéressée au train. Rappelant que le cinéma comme le train visent à transporter le spectateur d’un point A (origine/ départ) à un point B (destination/ arrivée), Grace Lee part du film des frères Lumières produit en 1895 pour envisager les multiples traitement du train dans le 7eme art, notamment comme symbole du progrès technique ou d’une mort, impossible à stopper. Plus globalement le train est utilisé comme métaphore d’une possibilité, bonne (la chance) ou mauvaise (la fatalité) dans un cadre temporel défini (le trajet du train). On y trouve un point Zombie comme dans de nombreuses autres vidéos de l’autrice avec notamment le super Dernier train pour Busan (Sang-ho Yeon 2016) et un point Classes sociales et capitalisme avec Snowpiercer (Joon-ho Bong 2013).

Faux départ

J’avais présenté une proposition de communication pour le colloque Carpenter, maitre de l’horreur qui aura lieu les 30 et 31 octobre 2019 à Paris et je me suis faite envoyée boulée. C’est donc sur ce blog que vous entendrez parler dans les prochaines semaines de They live / Invasion Los Angeles (1988). Le film ressort en salle et en DVD, Blu Ray et plus. A Nantes il sera visible au Cinématographe qui propose une rétrospective Carpenter à partir du 13 février (dates dans la colonne de droite). D’ci là vous pouvez écouter La Dispute, la discussion sur le film démarre à 41:03.

Controverses et croyances sur le début et la fin

Alors que l’effondrement était au coeur des réflexions de la semaine dans l’émission LSD (France Culture), une polémique agitait l’internet après la parution d’une vidéo d’un fameux YouTuber sur l’origine extra-terrestre des pyramides.

Des pyramides à l’Atlantide il n’y a qu’un pas, certaines croyances véhiculant l’idée que les Atlantes, eux-mêmes d’origine extra-terrestre se seraient réfugiés en Egypte. Pour des réflexions plus intéressantes sur les mythes des origines, il y avait cette semaine une super émission des Chemins de la philosophie sur le mythe de l’Atlantide chez Platon. Vous pouvez également lire avec plaisir ce billet de Ana Maria Guay, Archaeology and Aliens: Teaching the Myth of Atlantis (13/12/2018).

Une petite vidéo pour finir

Vous n’en pouviez plus de vous poser des questions sur les Maitres de l’univers (1983), Netflix a un documentaire pour vous. Une première pour Mattel qui jusqu’ici ne produisait des figurines que d’après des licences et qui cette fois allait tout faire à l’envers. Le projet est lancée après que l’entreprise ait refusée la licence StarWars (oups) et que s’annonce Conan le barbare. La suite dans le documentaire…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.