Archives par mot-clé : histoire culturelle

Chanson populaire et argent au XVIII° siècle

Dominique Ancelet-Netter propose sur le blog Dire l’évènement un billet issu d’une communication scientifique sur le thème Dire l’événement en mots et chansons : la folle journée du 17 juillet 1720 et la chute du Système de Law. Le corpus traité concerne des chansons qui de 1718 à 1720 ont conté la naissance et la chute de la banque générale de J. Law, première émettrice de papier-monnaie, dont la banqueroute engendrera une émeute le 17 juillet 1720. « Ces chansons légères marquent ainsi une acmé dans « le dit de l’argent ». Par un lexique financier prégnant, technique, élaboré, savant, l’association syntagmatique du champ lexical de l’argent à celui de la grivoiserie, voire de la grossièreté reste aussi dans le ton habituel de ces chansons. »

L’autrice commence par définir la chanson en s’appuyant sur les travaux de Stéphane Hisrchi,  » Selon lui, la chanson est une « production esthétique autonome » qui doit être considérée comme un tout organique associant « texte-musique-interprétation comme éternisation possible d’une fugacité – autrement dit l’art de fixer l’air de notre présent[9] » Les chansons satiriques populaires parisiennes vont prendre le nom de chanson du Pont-neuf, lieu de rendez-vous des bateleurs et chansonniers. L’article comporte de précieuses références théoriques sur l’analyse musicologique de ces chansons, ma lecture personnelle s’est concentrée sur le thème abordé, l’argent.

« Entre la création de la Banque générale en 1716, devenue royale en 1718 et la folle journée du 17 juillet 1720 qui vit une grande émeute avec plusieurs morts, s’écoulent quatre années qui impactèrent durablement les connotations des mots et des images de l’argent en France. »

 

Continuer la lecture de Chanson populaire et argent au XVIII° siècle

Revue : Transposition Musique et Sciences sociales

Diffusée sur revues.org, Transposition. Musique et sciences sociales est une revue à comité de lecture soutenue par l’EHESS et la Philharmonie. C’est une découverte de découverte, i.e. c’est en visitant le blog Music, Sound and Conflict que j’ai pris connaissance de son existence.

La revue se fixe comme objectif « de comprendre les objets musicaux comme des faits sociaux qui participent à leur tour à la fabrique du social. » Le rythme de publication est annuel. Chaque numéro est thématique et ces dernières sont très variées, « Musique et théorie queer » en 2013, « Figures du chef d’orchestre » en 2015, « Le prix de la musique » prévu pour 2017.

Picorons un peu.

Continuer la lecture de Revue : Transposition Musique et Sciences sociales